IDF : Deux surprises et demie !

Les trois parties disputées par les paires de la Cavalerie le week-end du 4 et 5 mai ont donné lieu à deux surprises et demi, à commencer par la défaite des champions de France de Nationale B aux mains des toujours pénibles Martre-Rodriguez.

Il n’est jamais facile d’entamer un tournoi. On a tendance à en rire quand on entend ces mots éculés dans la bouche d’un sportif professionnel. Pourtant, c’est bel et bien vrai !

Sinon, comment expliquer les difficultés qu’ont connues Laurent Haurie et Ramire Nunez au moment d’entamer le championnat de ligue, vendredi soir à Chiquito ? Certes, ils sont tombés sur une paire Nicolas Ossard / Julien Jimenez extrêmement accrocheuse, qui n’a pas hésité à prendre le premier set 15-13.

Les champions de France à la peine

Stupeur pour les champions de France de Nationale B, à commencer par un Laurent Haurie qui venait de descendre du TGV ! Mais ils ont su bien réagir, mieux tenir les points et égaliser à une manche partout (15-8).

Tout s’est joué dans un 3e set extrêmement tendu jusqu’à 5-5. Mais l’expérience acquise par Lolo et Rara leur a permis de conclure sereinement en alignant les cinq derniers points.

IMG_2583

Martre-Rodriguez en profitent

Le début de match a été en tous points comparable le lendemain, à la Cavalerie, face à Thibault Martre et Jean-François Rodriguez, qui se sont adjugés le premier acte 15-12 en évitant les fioritures face à un duo Haurie-Nunez apathique.

Reculant de quelques mètres pour peser davantage sur le match, Lolo a su inverser le cours du jeu, permettant aux favoris de mener 14-11 dans le deuxième set. Mais comme face à Ossard-Jimenez, Tigrou et Panda sont revenus du diable vauvert pour s’imposer en mode hold-up à la surprise générale.

IMG_20170304_185556.jpg

Le second résultat inattendu s’est produit dans la foulée. Car si l’on sait la paire du Métro difficile à battre, on pensait Nico et Julien capable de la dominer à la Cavalerie. Ils ont su prendre le meilleur départ, profitant notamment des difficultés que connaissent Sylvain Larrodé et Mateo Barbace lors de leur premier contact avec la baline.

Mais les Métropolitains ont égalisé et fini par imposer leur puissance au bout d’une bonne heure de jeu, après un troisième set conquis sur le score de 10-8. Ces deux surprises rebattent les cartes au sein de la poule forte de ce championnat de ligue, qui octroie deux places en championnat de France de Nationale A et trois places en Nationale B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s